Ouverture de la première session ordinaire du Haut Conseil des Collectivités :Le président Mamadou Satigui Diakité appelle à un sursaut national

 

La première session ordinaire du Haut Conseil des collectivités s’est ouverte, le 03 mai dernier, au siège de l’institution en présence du Premier ministre Moctar Ouane, du Président du Conseil national de transition, Colonel Malick Diaw, du ministre de la réconciliation nationale et la cohésion sociale Col. Major Ismaila Wagué, de représentants d’autres institutions et des membres du corps diplomatique.

Sur des banderoles affichés dans la salle du plénière aménagé dans le strict respect des mesures barrières, on pouvait lire « le HCC (Haut Conseil des collectivités Territoriales), une structure de veille et d’accompagnement de la décentralisation ».

Cette cérémonie marquée comme à l’accoutumée par l’unique intervention du Président du Haut Conseil des Collectivités, l’honorable Mamadou Satigui Diakité. Après les salutations protocolaires adressées aux différentes personnalités ayant effectuées le déplacement, le président de l’institution a dressé le tableau peu reluisant de l’actualité politique de notre pays. Il a rappelé les fils du pays à un sursaut national et de taire les clivages, seul le Mali doit demeurer notre priorité quotidienne afin de surmonter les défis actuels auxquels fait face notre pays. Il implore Dieu afin qu’il nous protège et nous assiste, en invitant la population à la vigilance et de collaboration sur le plan sécuritaire et le respect des mesures barrières édictées face au défi sanitaire lié à la covid 19.  L’ouverture de cette première session ordinaire du Haut Conseil des collectivités, au titre de l’année 2021, offre occasion à son président de rappeler l’adhésion et de l’engagement des autorités politiques et administratives et des partenaires techniques et financiers à travers leur présence nombreuse à la bonne exécution des missions régaliennes confiées à l’institution et la consolidation de la décentralisation.

En rappelant les activités ayant marqué au cours de l’intersession, il a salué le gouvernement pour tous les efforts consentis et des dispositions prises pour contrer la pandémie du coronavirus,  éradiquer la grippe aviaire découverte dans certaines exploitations avicoles dans les régions de Koulikoro, Sikasso et dans le district de Bamako. A cela s’ajoute les mesures prises contre la vie chère et contre la spéculation des prix des denrées de première nécessité, notamment pendant le ramadan, a-t-il félicité pour saluer la résistance du gouvernement de la transition à un moment aussi si difficile. Sur le front social, l’honorable Diakité au nom du HCC, se dit inquiet et invite le gouvernement et tous les acteurs à s’inscrire dans le cadre du dialogue pour le Mali.

Il a remercié les partenaires techniques et financiers qui accompagnent les collectivités territoriales du Mali dans leur quête quotidienne de développement. Enfin, il a rappelé que l’institution au cours de la célébration de son 19ème anniversaire dont les activités se sont déroulés à Kangaba cette année, s’est intéressé à l’orpaillage au Mali à travers un atelier qui a été sanctionné par des recommandations pertinentes qu’ils ont fait le devoir de l’acheminer, en s’adressant au chef du gouvernement Moctar Ouane.

Au cours de la précédente session de novembre 2020, a-t-il déclaré, la  réflexion  a été engagée par les élus nationaux sur des sujets comme les réformes constitutionnelles, institutionnelles, électorales et l’opérationnalisation des nouvelles régions. Selon lui, les recommandations issues de ces assises pourront aider à travers des solutions proposées à toutes ces préoccupations.

Cette première session ordinaire qui durera jusqu’au 1er juin a, comme points inscrits à son ordre du jour : le renouvellement du bureau du Haut Conseil des Collectivités, à l’exception du poste de président de l’institution, l’examen des dossiers soumis par le gouvernement pour « Avis » et des questions diverses.

A en croire Mamadou Satigui Diakité, deux ateliers sont prévus au cours de cette session notamment sur la validation du Guide pour la promotion du développement économique local, régional dans le cadre du partenariat avec l’association des Municipalités du Mali et la réconciliation nationale et cohésion sociale avec comme thème : Rôles et Responsabilités des collectivités Territoriales. Il a invité les élus et cadres de l’institution à plus de disponibilité pour faire des propositions pertinentes qui y sortiront comme un renforcement de la décentralisation et de la démocratie, avant de déclarer  ouverts les travaux de la dite session.

A D

Source: Le FORUM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *