Lutte contre le terrorisme et l’extrémisme :Think Peace sonne la mobilisation féminine

 

Le ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Dr Mahamadou KONÉ, a présidé la cérémonie de lancement des rencontres de quartiers et foras régionaux sur le rôle des jeunes filles et des femmes dans la prévention et la lutte l’extrémisme violent et le terrorisme. C’était ce jeudi 24 juin 2021, dans la salle de conférence dudit département ministériel, en présence du Coordinateur national de de l’ONG dénommée « Think Peace », un anglicisme signifiant « Pensons Paix ».

A l‘entame de son propos, le ministre KONÉ a salué et souligné la pertinence de l’initiative de Phink Peace, celle de mettre la gent féminine au cœur du dispositif de prévention et de riposte pour faire face aux phénomènes du terrorisme et de l’extrémisme violent dans notre pays.

« En abandonnant les femmes dans ce noble combat, il est certain que l’on prêchera dans le désert », a-t-i argumenté.

Car, elles (les femmes) constituent « le maillon important », sinon essentiel, dans la chaîne de collaboration pour prévenir et lutter contre ces fléaux, a davantage soutenu le Dr KONÉ.

Aussi, s’est-il réjoui de la collaboration que Think Peace a réussi à mettre en place pour la mise en œuvre du projet, incluant acteurs étatiques comme privés, associations laïques comme confessionnelles, en particulier : l’Association de Développement des Femmes pour un Mali inclusif, l’Union nationale des Femmes musulmanes du Mali (UNAFEM), la Ligue des Prédicatrices du Mali et la Jeune Chambre internationale-Mali.

La collaboration de son Ministère ne fera pas défaut à travers le Secrétariat permanent de prévention et de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, a promis le Dr KONÉ.

Il ne saurait en être autrement puisque c’est son Département qui est le « Ministère-pilote » pour la mise en œuvre de la Politique nationale de prévention et de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, a-t-il révélé.

Le ministre KONÉ a également salué le soutien et l’accompagnement du Fonds d’appui au moteur du changement, le partenaire stratégique et financier pour la réalisation de ce projet.

Au regard de tous ces paramètres, nul doute que l‘objectif principal sera atteint, celui de contribuer à la participation et à la prise en compte des contributions de qualité des jeunes filles et des femmes, au niveau local, dans la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent dans notre pays, s’est-il montré optimiste.

Il s’agira, de manière spécifique, d’identifier et de mobiliser les groupements informels de jeunes filles et femmes des quartiers, en organisant des discussions thématiques avec les femmes prêcheuses sur la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

Ces foras et prêches vont concerner les 19 régions/cercles du pays, incluant le District de Bamako, où sont programmées 190 activités, soit 10 activités par cercle, a précisé le Coordinateur national de Think Peace, M. Abdoul Kassim FOMBA, après avoir présenté son ONG et la philosophie qui sous-tend l‘action de celle-là, à savoir : l’inclusivité, la collaboration et la complémentarité.

Ils feront l’objet de synthèse dans un document qui sera remis au ministre KONÉ qui affirme ne point douter de la pertinence des recommandations qui seront issues des initiatives prioritaires des jeunes filles et des femmes elles-mêmes dans ce cadre, mais aussi, dans la résolution des conflits.

Source : CCOM/MARCC

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *