Nomination de Hamadoun Fall Dianka à la tête de la DGE des Impôts :Une cabale non justifiée  et honteuse de ses détracteurs

 

 « Le chien abois, la caravane passe », dit-on. Le nouveau Directeur de grandes Entreprises de la direction générale des Impôts doit faire sienne de cet adage face à cette cabale injustifiable au regard de son parcours. Fall Dianka est à la fois un gros travailleur, un cadre conscient de sa responsabilité  et le centre IV des impôts où il a quitté, nous le prouve amplement.

L’ancien chef de centre de la commune IV des impôts du district de Bamako était donné favori à l’époque pour occuper le poste du Directeur de grandes entreprises. Le destin a voulu autrement. Et l’ancien secrétaire général de la section syndicale des impôts fut nommé. Ce dernier un cadre émérite reconnu de tous a récemment démissionné pour convenance personnelle.

Le Choix des plus hautes autorités a porté sur Fall Dianka pour occuper le poste vacant. Le ministre de l’économie et des finances a signé le 11 février dernier, l’arrêté portant nomination de Monsieur Dianka en qualité du directeur de grandes entreprises. Une promotion amplement méritée pour ce cadre valable qui a laissé ses traces où il a servi au sein de la grande administration des Impôts. Visiblement, cette nomination à un poste aussi convoité coupe le sommeil à certains cadres tapis dans l’ombre, lesquels ont jeté toutes leurs énergies dans une cabale injustifiée et honteuse sur la base des critiques stériles sans fondement.

La question est de savoir : pourquoi cette nomination suscite des réactions et de commentaires stériles de la part de certains tapis dans l’ombre cherchant à tout prix de nuire l’intéressé avec des arguments sortis de l’imagination ? Une seule raison : la méchanceté humaine !

Le passage de l’heureux promu au centre IV des impôts a laissé des résultats inaltérables dans les annales pour avoir atteint les objectifs assignés chaque année malgré le contexte économique difficile du depuis 2012. Les cris de sirène révisionniste n’a pas sa place devant un fait du prince, insusceptible de recours. Tant l’intéressé Fall Dianka doit vaguer à ses affaires n’accordant pas d’intérêt à ses détracteurs qui veulent tout simplement lui nuire.

La rédaction

Source: Le FORUM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *