Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 92
26ème conseil d’administration de l’ANAC :Une hausse de 3,89% du budget 2020 - Malikibaru.com
Posted By admin Posted On

26ème conseil d’administration de l’ANAC :Une hausse de 3,89% du budget 2020

L’agence nationale de l’aviation civile (ANAC) a tenu sa 26ème session du conseil d’administration le jeudi, 26 décembre 2019. C’était au siège de son président du conseil d’administration situé à Sotuba.

Cette session budgétaire du conseil d’administration présidée par Mme Diarra Aminata Sidibé, a fait observer une minute de silence en la mémoire d’un administrateur arraché à l’affection quelques jours seulement après le dernier, Cheick Abdoulaye Cissé, gérant associé du cabinet et auditeur de l’Anac pendant plusieurs années. Elle inaugure une nouvelle mandature pour les administrateurs de l’agence. En souhaitant ses vœux du nouvel an 2020, le président du conseil d’administration a remercié les administrateurs et en particulier ceux dont leur mandat a été renouvelé, surtout  les nouveaux  pour les efforts et du professionnalisme  afin que l’agence relève les nombreux défis en rehaussant également ses performances.

Cette session avait à son ordre du jour : l’examen du budget prévisionnel 2020, mais devrait examiner au paravant le compte rendu  des activités au 30 septembre 2019 et le programme d’activités 2020. Au titre du compte rendu des activités au 30 septembre 2019, les actions ont porté essentiellement sur la relecture du code de l’aviation civile , le renforcement des mesures de sureté et de sécurité, le développement des infrastructures aéroportuaires, la formation du personnel et la participation de l’anac à plusieurs réunions au niveau national, sous régional  et international, a indiqué Mme Diarra Aminata Sidibé. Selon la présidente du conseil d’administration, dans le cadre du maintien de suivi du certificat de l’aéroport international président Modibo Keita Sénou, l’agence a mené quatre inspections post certification dont les plans d’actions correctrices sont entrain d’être mises en œuvre  par l’aéroport du Mali. En outre, selon elle, nombreux projets d’infrastructures sont en cours d’exécution dans le cadre du renforcement de mesures de sûreté sur les principales plateformes aéroportuaires. Pour ce faire, elle appelle la direction à prendre les dispositions nécessaires pour veiller à la mise en œuvre correcte de ces infrastructures. Quant au plan du trafic aérien, les mouvements d’aéronefs à l’aéroport international président Modibo Keita ont connu une hausse de 24,9% pour la période de janvier à septembre 2019, a reconnu Mme Diarra. Le trafic passager a enregistré une croissance d’environ 14, 6% en 2019 par rapport à la même période en 2018, a-t-elle précisé. Cette croissance, selon elle, s’explique par l’intensification des activités de la Minusma dans le cadre de sa mission au Mali. Le trafic commercial au niveau des aérodromes intérieurs a enregistré une croissance d’environ 6,3% pour les mouvements d’avions et 61,5% pour le trafic passager, a noté la Présidente du Conseil d’administration. Cette évolution positive des activités notamment au niveau des aérodromes de Sikasso, a-t-elle laissé entendre, s’explique surtout par la croissance des activités minières. A l’en croire sur la gestion financière, à l’agence l’exécution du budget au 30 septembre 2019,  en recettes fait ressortir un taux de réalisation des émissions de 62,35% par rapport aux prévisions et à un taux de recouvrement des émissions de 81,02%. Concernant les ressources propres de l’agence, elle dira qu’une variation positive de 7,18% au titre d’émission et une baisse de 2,28% au titre des recouvrements, ont été enregistrés par rapport à l’exercice 2018 pour la même période. Il s’agit des dépenses dont le taux d’exécution du budget est de 66% au 30 septembre 2019 contre 67% en 2018 à la même période, a-t-elle affirmé. Le taux d’exécution des dépenses d’investissement est de 73% contre 65% en 2018 à la même période. Le conseil félicite et encourage la direction, a-t-elle indiqué pour cette nette amélioration et l’invite à persévérer afin de doter nos aéroports d’équipements  modernes conformes aux normes internationales. L’analyse approfondie des résultats devra permettre au conseil d’apprécier les réalisations effectives mais également d’évaluer les contraintes majeures qui ont entravé l’exécution correcte des activités.

En perspective de 2020, la présidente du conseil d’administration, le programme d’activités 2020 soumis à l’examen s’inscrit parfaitement dans le cadre des objectifs spécifiques de la politique aéronautique nationale notamment à savoir : garantir un niveau de sécurité et de sureté conforme aux normes de l’OACI, faire de l’aéroport international président Modibo Keita, une plaque tournante et de certains aéroports intérieurs des centres de transit pour le trafic de voisinage sous régional et faire du transport aérien, un facteur essentiel de désenclavement et de développement économique.

Le projet de budget 2020 soumis s’élève en recettes et en dépenses à 7. 000. 272. 090. 156 F CFA enregistrant une augmentation de 3,89% par rapport au budget 2019. Au regard du contexte d’insécurité actuel dans le pays, en général dans ceux du G5 sahel, selon la PCA, un accent particulier a été mis dans ce budget notamment sur le renforcement des mesures de sureté et de sécurité ainsi que la préservation des domaines aéroportuaires. Dans tout autre cadre, selon elle, sur le programme de développement des aéroports régionaux, il est prévu des études détaillées d’extension des aéroports de Sikasso Dignagan, des travaux d’assainissement de la zone de sureté de l’aéroport de Kayes Dag Dag et les travaux de construction de l’aérodrome de San.

Elle a invité les administrateurs à un examen rigoureux du projet de budget 2020 dans l’optique du maintien d’un équilibre certes difficile entre l’amélioration des conditions du travail du personnel  et le développement du secteur à travers des investissements innovants. Aussi, elle a appelé la direction et le personnel à plus de cohésion et de vigilance  pour consolider les résultats positifs déjà enregistrés et à un débat franc et constructif.

A D

Source:Le FORUM

Comments (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.