CAN U20 : Les Aiglons écrivent une belle page de l’histoire du football malien

Une surprise ? Tous les téléspectateurs depuis au Mali suivaient avec une attention particulière cette finale à l’issue de la quelle les Aiglons ont écrit une belle page de l’histoire de notre football, en remportant, ce dimanche 17 février, et cette finale de la 21è édition de la CAN âprement disputée face aux lionceaux du  Sénégal, battue 3-2 aux tirs au but. C’est la première fois que le Mali est sacrée dans cette catégorie. Ce dimanche les Aiglons sont entrés dans l’histoire du football africain, grâce à leur victoire 3-2 aux tirs au but en finale de la CAN U20, face au Sénégal. A l’issue du temps réglementaire et des prolongations, les deux sélections étaient à égalité 1-1. Le Mali a ouvert le score en première période, grâce au milieu de terrain, Boubacar Traoré qui a mystifié la défense sénégalaise, avant de tromper le gardien Dial d’une frappe de l’intérieur du pied droit (16è minute). Les protégés du sélectionneur Mamoutou Kané «Mourlé» garderont leur avantage au tableau d’affichage jusque dans le dernier quart d’heure, avant de se faire rejoindre au score (but du nouvel entrant des Lionceaux Amadou N’Diaye, 75è minute). Auparavant, El Bilal Touré avait raté l’occasion d’en finir le match, en perdant son duel avec le gardien de la sélection sénégalaise.

Les dernières minutes du temps réglementaire seront totalement dominées par les Lionceaux, mais les Aiglons résisteront jusqu’au bout aux assauts adverses. Dans les prolongations, les deux protagonistes jettent toutes leurs forces dans la bataille mais aucun but ne sera marqué, ni d’un côté, ni de l’autre. C’est finalement dans la séance des tirs au but et grâce au gardien Youssouf Koïta qui a bloqué une tentative adverse, que les Aiglons sont parvenus à faire la différence et se hisser sur le toit du continent. Ils se sont imposé 3 tirs au but 2. Depuis les Aiglons sont donc devenus les nouveaux princes d’Afrique. Un sacre sans précédent dans l’histoire du football national et qui intervient trente ans, jour pour jour, après l’échec de notre pays en finale contre le Nigeria. Sur l’ensemble de sa prestation, la sélection nationale junior mérite largement cette consécration que les supporters attendaient depuis plus d’un demi-siècle. Et avec ce sacre, les protégés du technicien Mamoutou Kané permettent à notre pays de devenir la 10è nation à inscrire son nom au palmarès de la CAN U20. Après donc la sélection nationale cadette sacrée deux fois championne d’Afrique (2015, 2017), le Mali décroche son troisième titre continental et l’histoire retiendra que c’est dans le même stade Général Seyni Kountché de Niamey que le football national a coiffé sa toute première couronne africaine (2015).

La rédaction

Source:LE FORUM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *